Le syndrome métabolique dans le transport

La réponse est pas simple car la physiopathologie (l'étude des mécanismes de production) du syndrome métabolique est profondément complexe. Nous avons passé plusieurs années à débattre de sa définition, ses causes réelles et l'impact réel sur la santé cardiovasculaire, bien que la résistance à l'insuline semble être responsable de la plupart des anomalies qui constituent son étiologie. Les dernières définitions de sociétés scientifiques disent qu'ils comprennent que la situation clinique de syndrome métabolique dans lequel un individu a trois ou plusieurs des conditions suivantes: * L'obésité abdominale (tour de taille supérieur à 102 cm chez les hommes et 88 cm chez les femmes). * Glucose altérée (plus de 110 mg / dl). * Faible taux de cholestérol HDL (moins de 45 mg / dl chez les hommes et 55 mg / dl chez les femmes). * Accroissement de la production de triglycérides (supérieur à 150 mg / dl). * L'hypertension artérielle (pression artérielle systolique supérieure à 130 ou la pression artérielle diastolique supérieure à 85 mm Hg). Donc le sujet avec le syndrome métabolique peut soumettre trois, quatre ou cinq de ces facteurs de risque varient aussi l'intensité de chacun d'eux, ce qui lui donnera un risque différent, mais toujours élevé, parce que leurs artères malades. Un peu d'histoire ... Le syndrome métabolique, vient de syndrome X, découvert et décrit par le chercheur Gerald Reaven en 1988, rejoignant la relation entre la résistance à l'insuline et l'hyperglycémie, l'hypertension et la dyslipidémie comme médiateurs risque cardiovasculaire, et notant que ces trois facteurs de risque ont tendance à être généralement ensemble sur le même sujet. Étant donné que le dénominateur commun de ces facteurs de risque est la résistance à l'insuline, ce syndrome a été renvoyée à elle-même comme le syndrome de résistance à l'insuline. L'OMS en 1998 a suggéré le nom de syndrome métabolique pour cet ensemble de modifications proposées et la première définition de consensus. Il est drôle et instructif, qu'un tel concept que le syndrome métabolique actuelle a été définie comme essentiellement il y a plus de quatre-vingts ans (en 1927) par le Dr Gregorio Maranon. Dans sa sagesse clinique même qu'il a écrit à l'époque: «L'HTA est un état pré diabétique ... ce concept applique également à l'obésité et il doit y avoir une certaine forme de prédisposition générale pour le diabète association avec l'hypertension, l'obésité et peut-être aussi la goutte ... ". De même, quelqu'un, il y a des années, il est venu à appeler "The Ladykillers", parodiant le film célèbre et classique Alexander MacKendrick au sens du danger silencieux des cinq assassins déguisés d'innocence.

 

 

Le syndrome métabolique dans le transport

Derniers articles

Derniers commentaires

Archives

Mots clés

RSS